Article faire un Lave linge à pédales

Moi sur la machine de Passerelle-éco, prototype de ma version.

Une machine à laver est un appareil très consommateur en énergies.

Cet article peut vous paraître utopiste mais au contraire, dans notre société, il prend tout son sens !!

En effet, tout le monde nous dit : l’Homme devient obèse (on est d’accord) donc faite du sport !!

Et plutôt que de s’entasser comme des poules dans les salles de sports, faites du vélo, chez vous, à l’abri, en lavant votre linge 🙂

Une machine dure 30 à 40 min, et le linge ressort tout propre !! (j’ai presque réussi à ravoir une tâche de cambouis :o))

Le truc c’est de récupérer une vieille machine à laver HORS D’USAGE car si la machine fonctionne, cela n’a pas de sens de la démolir !!

L’idée c’est de recycler et non de détourner.

Alors pour trouver une machine HS –> EMMAUS !!!

Pour 5€ vous les débarrassez !

Une fois, la machine entre de bonne main, c’est parti 😀

Voila ma machine,

juste avant ça condamnation à mort

(sauvée de justesse m’a-t-on dit !)

Ensuite, il faut l’ouvrir, la vider, enlever moteur, courroie, carte électronique, fils… pas à pas :

Et ça continue …

Bon, une foi vidée, on peut commencer à la raccommoder,

Pour commencer, j’ai fixé une planche en bois issue d’un

contour de vélux pour habiller l’avant de la machine.

Ensuite, L’étape la plus complexe arrive, rendre le tambour solidaire du cadre.

En effet, d’origine, le tambour et suspendu à la carlingue par de solides ressorts.

Il faut donc remplacer les ressorts par des tiges fixes (en prenant en compte l’allongement des ressorts), ou si l’on peut, souder de tambour directement sur le cadre.

Ensuite on peut mettre des planches en bois entre le tambour et la carlingue pour stabiliser solidement le tambour.

On peut à présent, s’occuper de l’évacuation. Pour cela, on va placer une planche en bois dans le fond en métal, vissée solidement sur les bords de la machine. Ensuite on fixe une vanne sur cette même planche. la vanne est raccordée au filtre de la machine (évacuation). l’autre coté sera raccordé au tuyaux d’évacuation. Pour utiliser la vanne simplement, j’ai décidé de l’actionner depuis le haut de la machine.

Il faut alors mettre un ressort de rappel sur la vanne comme sur la photo ci-contre ->

A l’opposé du ressort, on fixe une corde qui permettra d’actionner la vanne, Pour guider la corde jusqu’au dessus de la machine, j’ai utilisé des petits crochets, la corde passe dedans et ainsi j’emmène la corde ou bon me semble.

Voila l’évacuation réalisée (on verra plus loin pour la manette d’actionnement de la vanne)

On va maintenant s’intéresser à la pose du vélo sur la machine.

Pour cela, on vas souder une barre métallique (ici issue d’un portique de balançoire) sur le carde de la machine.

Sur la photo, on peut voir la vanne d’arrivée d’eau mise en place sur la façade avant de la machine, entre le tuyau noir et le tuyau jaune.

Le tuyau jaune est raccordé à l’alimentation en eau de la maison, et le tuyau noir, est inséré dans le tambour pas le trou d’admission de la lessive.

Pour protéger les soudures, on peut les peindre avec une bombe de peinture.

On a maintenant un moignon qui dépasse de a machine.

Voila maintenant il faut trouver un vélo … Hors d’usage si possible mais c’est difficile car on a besoin qu’il fonctionne bien (surtout les vitesses)

On va maintenant découper le vélo en 2 morceaux. Pour avoir une idée, le trou de la selle doit s’enfoncer dans le moignon réalisé précédemment.

Le vélo est découpé comme sur la photo ci-contre, au niveau de la selle et du pédalier.

On peut maintenant découper les passages pour la future courroie dans la carlingue métallique de la machine. Pour cela j’ai utilisé une meuleuse d’angle. ATTENTION à bien mesurer l’emplacement des trous pour ne pas avoir à repercer plus haut ou plus bas (ce qui fragiliserait la structure). On perce les trous en fonction de la taille de la roue de vélo et de la poulie du tambour.

La prochaine étape consiste à fixer le fauteuil. On peut utiliser n’importe quel type de siège, le mien est une ancienne chaise roulante de bureau.

On démonte le siège puis on scelle des baguettes en bois que l’on fixe ensuite sur la machine, soit on les accroche pour qu’elles soient réglables ou on peut les visser à un écartement mesuré des pédales (selon la taille de l’utilisateur)

Le mien est fixe mais deviendra prochainement réglable.

Le siège en place, on peut s’attaquer à la poulie de tension de la courroie. il s’agit d’une roue de roller que j’ai « grignoter » à la meuleuse pour lui donner une forme de V. Cette forme empêche le déraillement de la courroie.

Celle-si est ensuite fixée sur le cadre du vélo comme sur la photo, à l’emplacement du frein dans mon cas. Pour le pivot, j’ai tordu une tige métallique en U, un coté dans les roulements à billes de la roue, et l’autre coté fixé en pivot au niveau du frein sur le cadre de vélo.

Pour le ressort, j’ai réutilisé l’un de ceux qui soutenaient le tambour.

En prenant un petit peu de recule, on obtient ça :

On peut voir que j’ai mis des renforts pour soutenir le vélo, ils permettent également de monter plus facilement sur la machine (surtout le noir qui fait une marche).

Le renfort noir est une poignée de tondeuse trouvée en déchetterie, le renfort rose en bas, est un morceau de portique de balançoire. Ils sont vissés directement sur la structure de la machine et sur le vélo.

La poignée de manipulation de la vanne d’évacuation est réalisée en bois, fixée par 2 équerres sur le haut de la machine. une fente permet le passage de la corde qui je vous le rappelle, est fixée sur la vanne.

Si tout va bien, on obtient à peu près ça :

Si vous voulez vous lancer et/ou que vous souhaitez des conseils, contactez moi ou envoyez moi vos photos, s’il vous faut trouver une solution… Je suis un spécialiste du système D !!! Donc n’hésitez surtout pas 🙂

Retrouvez d’autres infos sur la machine à laver à pédales sur le site de la revue Passerelle Eco

Voila ! pour en savoir plus ou pour avoir plus de photos, comme d’hab : atelierdepeyo@gmail.com

Publicités
Catégories : Lave linge à pédales | Étiquettes : , , , | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “Article faire un Lave linge à pédales

  1. Bonjour,

    Je l’ai vu tourner au Rêve de l’Aborigène.. et j’ai été bluffé… Bravo !

    Dan

    J'aime

  2. Bonjour!

    Bravo! Vraiment!

    Notre lave linge a rendu l’âme, nous avons un vieux vélo dans la cave, un vieux fauteuil de bureau que l’on utilise casi plus et….une volonté de recycler 🙂 Ca me paraît un peu difficile mais je vais en parler à « zhomme » 🙂 Le hic c’est que nous sommes en appartement et que la salle de bain n’est pas si grande…De plus, nous attendons un heureux évenement pour l’été prochain donc…Au niveau de la place je ne sais pas trop. Du coup je me demande si la « machine » peut être gardée dans une pièce (chambre) puis mise dans la salle de bain uniquement au moment du lavage…à voir

    En tout cas si nous décidons de nous lancer, attendez-vous à avoir pleeeeeeeeeeeeeins de questions ^^

    Bonne journée!

    J'aime

  3. pignon

    salut Peyo je tes dejas vu a une fête a partenait au festivalle du jeu en bois et tu nous laisser pedaller pendant que tu fesait des anim et j ai trouver cette machine extraordinair salut PEYO.

    J'aime

  4. Pingback: Fabriquer une machine à laver à pédales… – Une époque formidable – Centre de ressources

dis s'que t'as à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :